Suivez-nous sur

Interviews

Antoine De Franciosi : « Notre club commence à se faire respecter »

Le Paris Basketball s’apprête à jouer son deuxième derby en une semaine. Un match face à Nanterre qui s’avère être « excitant » pour le promu de Betclic ELITE contre une équipe familiale.

© Lilian Bordron

Après Boulogne-Levallois, le Paris Basketball reçoit un autre de ses voisins : Nanterre. Si chaque match a son scénario, il existe des rencontres qui possèdent une saveur particulière. C’est le cas des derbys, tant attendus par les Parisiens depuis la création du club.

« Ca reste un match classique du championnat », confie Antoine De Franciosi, Team Manager du Paris Basketball, avant de reconnaître que « plus la date approche, plus cela devient spécial ». Un changement d’approche d’autant plus ressenti face à Nanterre. « C’est très excitant de jouer face à Nanterre. Cette équipe a rayonné, son histoire est très sympathique. Ils ont tout traversé ».

Seul petit point noir dans une affiche attendue : « le fait de ne pas jouer devant plus de monde ». En effet, pas plus de 2 000 spectateurs pourront assister à la rencontre, en raison de la jauge fixée par le gouvernement pour traiter l’épidémie de Covid-19.

« Nous avons fait du super boulot »

Le Paris Basketball écrit match après match de nouvelles pages de sa jeune histoire. Si le club a aujourd’hui l’opportunité de se frotter aux meilleures écuries du championnat de France, il était, il y a peu encore, décrié par certains cadors. « Je me rappelle des déclarations de Vincent Collet, Pascal Donnadieu, pour qui j’ai beaucoup de respect, et d’autres personnes. Si elles émettaient des doutes, aujourd’hui elles ne peuvent qu’admettre que nous avons fait du super boulot. Aujourd’hui, notre club commence à se faire respecter ».

Une reconnaissance en dehors du terrain qui décuple la confiance de l’organisation parisienne. « On a le potentiel sur un match de rivaliser avec l’adversaire. À partir du moment où tu comprends que tu peux défendre, comme le fait Jean-Christophe Prat, on est capable de très bonnes choses » ajoute-t-il.

Un derby plus excitant que l’autre

Désormais, la région parisienne dispose de trois clubs dans l’élite. De quoi offrir des grands moments aux fans de basket. « C’est super pour le basket parisien », analyse Antoine De Franciosi, « cela prouve bien qu’il y a de la place pour trois clubs, et qui fonctionnent bien d’autant plus ».

Néanmoins l’affiche entre le Paris Basketball et Nanterre 92 s’avère être plus excitante. « Levallois a toujours eu des belles équipes mais ce n’est pas pareil que Nanterre », conçoit-il. En effet, l’équipe coachée par Pascal Donnadieu possède, au-delà de son côté familial, un profil semblable au Paris Basketball. Celui d’un « club moderne, qui casse les codes ». Si les deux formations se respectent et ont pu se ressembler à un moment de leur histoire, on n’en oublie pas comme le souligne Antoine De Franciosi qu’un derby « ne se joue pas, il se gagne ».

Rédacteur en chef adjoint de Paris Basketball on Air

Clique ici pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Facebook

Twitter

Instagram

ÉCOUTEZ NOUS EN PODCAST

INTERVIEW : GAUTHIER DENIS