Suivez-nous sur

Conférence de presse

Gauthier Denis : « Notre début de match est catastrophique »

Jean-Christophe Prat et Gauthier Denis sont revenus sur la défaite du Paris Basketball à Bourg-en-Bresse (93-70).

© Lilian Bordron

Amer a été l’après-match parisien. À l’issue de la défaite de son équipe à Bourg-en-Bresse, Jean-Christophe Prat et Gauthier Denis sont revenus sur leur difficile rencontre. Des propos rapportés par La Voix de l’Ain.

C’est un Jean-Christophe Prat très réaliste et terre-à-terre qui s’est présenté devant la presse, estimant comme logique le revers de ses joueurs :

« On a été battus par une équipe plus forte que nous. Il n’y a rien à dire. On a été dominés de la première à la dernière minute. Bourg n’est pas une équipe où elle devrait être. On peut apprendre des choses de ce match-là, car à certains moments on a bien joué au basket, d’autres où l’on n’était pas à Bourg-en-Bresse ce soir. »

Il a ensuite pointé du doigt la concentration parisienne comme le facteur principal de la défaite du soir. Encore une fois, Paris a perdu beaucoup de ballons (17) et laissé des secondes chances à la JL Bourg qui en a profité (13 rebonds offensifs) :

« Il nous a manqué énormément de choses. D’abord de la concentration. On a fait illusion au début parce qu’on a mis quelques tirs, mais je savais déjà que la soirée allait être longue pour nous. »

Denis plus pessimiste

Si l’entraineur parisien a tenté de tirer quelques éléments, Gauthier Denis s’est lui adressé à la presse d’un ton plus dur :

« Notre début de match est catastrophique. On n’a pas du tout respecté notre plan de jeu. On a joué de la façon dont Bourg voulait que l’on joue. On savait que sur les pick and roll ils étaient très agressifs, qu’il fallait vite bouger la balle. Ce n’est pas du tout ce que l’on a fait. »

Auteur de 12 points, l’ailier du Paris Basketball a battu son record de la saison en Betclic Elite, mais cela n’a pas été suffisant pour se relancer après un second quart-temps dramatique :

« Après, ils ont été en confiance et ont pu dérouler. Quand il y a 20 points d’écart à la mi-temps, face à une telle équipe, c’est impossible. Même si on a essayé de montrer un peu de fierté et de caractère. »

Les Parisiens devront impérativement rebondir lors des deux prochaines rencontres, toutes les deux à domicile. D’abord face au Portel le 10 décembre, puis contre Strasbourg le 16.

Rédacteur en chef adjoint de Paris Basketball on Air

Clique ici pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Facebook

Twitter

Instagram

ÉCOUTEZ NOUS EN PODCAST

INTERVIEW : GAUTHIER DENIS