Suivez-nous sur

Conférence de presse

Jean-Christophe Prat : « Face à une équipe du haut de tableau, on ne gagne pas ce match »

Retrouvez la conférence d’après-match de Paris – Aix-Maurienne avec les déclarations de Jean-Christophe Prat et Milan Barbitch.

Jean-Christophe Prat s’est inquiété pendant la rencontre mais ses joueurs ont su réagir au bon moment. / © Lilian Bordron

À la suite de l’invraisemblable come-back face à Aix-Maurienne, Jean-Christophe Prat et Milan Barbitch sont revenus sur la performance de l’équipe parisienne.

Jean-Christophe Prat

Comment votre équipe a réussi à inverser la tendance en fin de match ?

Déjà, en première mi-temps, il y a un joueur en face (Kadri Moendadze) qui depuis 3 saisons, shoote à 20% à 3pts. On avait donc décidé de le laisser volontairement ouvert et aujourd’hui, il finit à 6/8 à 3pts. Si on enlève ces paniers-là, ce n’est pas le même match et on est à +10 à la mi-temps. Après en 3e quart-temps, il faut donner du mérite à Aix-Maurienne. Ils ont fait de la défense de zone pendant 30 minutes et ils nous ont volontairement laissé volontairement à l’extérieur. On a pas réussi à mettre les tirs et on a commencé à refuser les positions ouvertes. Sur le 4e quart, on a pris l’option de jouer small-ball avec Nobel en 4 et Dustin en 5 en rajoutant notre presse tout terrain qui nous a permis de voler plusieurs ballons immédiatement. Il faut rester très humble dans ce sport car tout peut aller très vite. Mais face à une équipe de haut-tableau, ce genre de retournement de situation ne se produit pas.

Vous étiez très énervé à la mi-temps. Qu’avez-vous dit à vos joueurs à ce moment-là ?

On a manqué de rythme sur la première période. On a donné trop de rebonds offensifs. Rien que 10 en premier quart-temps, ce n’est pas possible. J’ai essayé de les rassurer également, qu’ils ne doutent pas. Il ne fallait pas avoir de pression particulière car Aix-Maurienne n’est pas très bien classé. En faisant ces adaptations, on avait des chances de remporter le match.

Qu’avez vous pensez de la prestation de votre jeune meneur Milan Barbitch ?

Milan est le seul joueur avec Nobel à avoir jouer tous les matchs de championnat. Je vais vous faire une confidence. J’ai fais commencer Milan parce que je sentais qu’il avait ce truc pour cette rencontre. Depuis Fos, il a de superbes évaluations. Depuis quelques matchs, Milan a tout compris de ce que je veux de lui. Il a eu des moments difficiles sur la première partie de saison où je trouvais qu’il ne jouait pas comme il devait être. On a eu une vraie discussion ensemble. J’ai une relation particulière avec Milan que je connais depuis qu’il a 15 ans. Je l’avais fait venir à Denain à l’époque (ndlr : quand Jean-Christophe Prat était entraîneur de Denain) pour des essais. Je trouvais qu’il n’était pas lui-même depuis le début de saison. C’est un joueur adroit, qui fait jouer les autres et qui possède un bon QI basket. Aujourd’hui, il a trouvé un bon équilibre entre le tir, le drive et la passe. Ça valide le fait qu’on lui a laissé sa chance sur les premiers mois.

C’est depuis l’arrivée de Ryan Boatright que Milan est mieux dans le jeu ?

Je pense. Ryan peut porter plus la balle. Il lui donne des conseils. C’est un joueur d’expérience et il me sert de relais avec Milan. Le transfert d’expérience est génial. Ce soir, Ryan fait également un bon match et il a fait de gros efforts. C’est un vrai bon défenseur. Quand vous lui dites quelque chose, il va directement l’intégrer. Pour l’instant, il n’a pas encore trouvé la mire sur son tir extérieur.

Milan Barbitch

Après les mauvais passages en 2ème et 3ème quart-temps, comment avez-vous réussi à inverser la tendance ?

On a changé de mentalité entre les deux matchs. Dès le début, on a été très agressif, très intense. Ça nous a mis dans le match.

Comment tu t’es senti personnellement ?

Dès qu’on est dans l’intensité, il se passe des choses. J’ai été en réussite sur ce match. Ce n’est que du positif.

C’était important de rebondir après la défaite à Rouen ?

Bien sûr. On l’avait en travers de la gorge. C’était important de bien réagir.

Comment êtes-vous parvenu à inverser la tendance en fin de match ?

Encore une fois, c’est grâce à la défense. On s’est relâché pendant de trop longues minutes et ça leur a permis de prendre le large. On a su encore une fois changer de mentalité pour recoller et passer devant à la fin.

Clique ici pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Twitter

Instagram

ÉCOUTEZ NOUS EN PODCAST

Classement Pro B

Pos.Bilan
01 Fos-sur-Mer18V - 7D
02 Blois16V - 7D
03 Quimper17V - 7D
04 Nancy15V - 8D
05 Saint-Quentin16V - 9D
06 Paris15V - 10D
07 Denain14V - 11D
08 Vichy13V - 12D
09 Évreux12V - 12D
10 Nantes12V - 12D
11 Lille13V - 13D
12 Gries12V - 13D
13 Rouen11V - 13D
14 Souffel11V - 14D
15 Aix-Maurienne8V - 17D
16 Antibes6V - 19D
17 Saint-Chamond5V - 16D
18 Poitiers5V - 18D