Suivez-nous sur

Conférence de presse

Jean-Christophe Prat : « La première mi-temps était chouette… »

À l’inverse de Blois, Jean-Christophe Prat et Dustin Sleva étaient plutôt satisfaits de leur victoire contre Nancy, malgré la blessure d’Amara Sy.

Jean-Christophe Prat était ravi de la première mi-temps de ses joueurs, moins de la deuxième. / © Lilian Bordron

Enfin contre un gros, certes diminué, Paris a engrangé une victoire importante face à Nancy, notamment par une excellente première période. Jean-Christophe Prat et Dustin Sleva étaient en conférence de presse d’après-match pour débriefer la rencontre.

Jean-Christophe Prat

Un très beau visage vendredi, une première mi-temps similaire aujourd’hui, qu’avez-vous pensé de votre match ?

Les deux premières minutes, on n’est pas dans la concentration. Je prends un temps-mort après une minute car on perd deux ballons et on fait deux erreurs défensives sur le plan de jeu. On leur a mis 24-1 ensuite. La première mi-temps était chouette, mais ce n’est pas que depuis Aix-Maurienne. C’est depuis les matchs contre Blois. C’était deux matchs avec une énorme intensité, il va falloir aller les chercher car ils sont sacrément en place défensivement. Et nous on est quand même dur physiquement et ils nous ont massé. On est sur la lignée des 4-5 derniers matchs, jusqu’à la 20e minute.

Qu’est-ce qui se passe sur les 20 suivantes ?

Il se passe que je n’ai pas aimé la deuxième mi-temps. Je leur ai dit la même chose à Aix-Maurienne vendredi. Il faut jouer chaque possession comme s’il y avait 0-0 et que c’était le panier du match. Et j’ai trouvé notre début de Q3 poussif, j’ai eu l’impression que mes gars pensaient qu’ils allaient gagner facilement. Je connais très bien Nancy, pour les avoir vu jouer un paquet de fois, ce sont des chiens de la casse. Il n’abandonnent jamais, c’est pour ça qu’ils sont encore dans le top 3 du championnat. Ils ont un cœur exceptionnel, avec des joueurs qui ne jouent pas sur leur poste. Franchement, le travail qu’ils font depuis le début de saison est remarquable. Avec les pépins qu’ils ont eu, ils sont encore là. Et même à -25, ils repartent au combat. Je pense qu’il faut qu’on s’en inspire, de cette capacité qu’ils ont de pouvoir jouer 40 minutes. Parfois, on a tendance à manquer de constance dans la performance, et c’est dommage. Pourtant on insiste énormément dessus, et ce n’est pas que le fruit des jeunes joueurs. C’est ce contre-ADN que l’on est et que je n’aime pas. Mais c’est une victoire et on ne crache pas dessus non plus.

À Aix-Maurienne, Milan Barbitch était le MVP. Aujourd’hui beaucoup plus en difficulté, vous étiez plusieurs fois énervé à son encontre. Pensez-vous qu’il était trop sur un nuage ?

Je ne sais pas. Ce que je sais, c’est qu’à Aix-Maurienne, il était dans le bon timing et le bon mindset. Là, j’ai trouvé qu’il a trop forcé ses drives, et quand il a commencé à driver et qu’il avait des ouvertures de passes, il ne les a pas faite alors qu’il a eu de bons drives. Ça arrive, je lui ai dit. Je l’ai relancé après la mi-temps. Le palier pour Milan est d’avoir de la constance dans la performance. Ce que je lui dirais demain : tu ne peux pas passer d’un match à 27 d’évaluation à -1 d’évaluation, car t’as quand même joué 14 minutes. Tu peux produire en 14 minutes. Aujourd’hui, Kamagate fait 20 d’évaluation en 19 minutes. Rien de grave non plus, mais oui je suis énervé car j’ai un gros degré d’exigence avec mes jeunes joueurs. Vous me connaissez, la moindre erreur ça me rend fou…

On a vu Amara Sy être alerté sur sa cuisse, avez-vous déjà des nouvelles sur son état ?

Il a une petite lésion musculaire, on n’a pas pris de risques. On ne sait pas ce que c’est encore. À priori, ce serait une lésion grade 1, donc une contracture. Ça peut-être une douleur qui passe avec la pratique, ou 15 jours d’arrêt. J’aimerai bien que ce soit une douleur qui passe avec basket mais le kiné va pas forcément dire la même chose (rires) ! J’écouterai ce que dira le kiné mais c’est chiant si c’est une contracture un peu dure. 15 jours pour nous c’est presque 6 matchs. On a des joueurs, ça nous permettra peut-être de décaler Nobel Boungou-Colo en 4 comme ce soir. On va trouver des solutions, c’est notre métier.

Dernière question, vous avez eu le renfort d’un nouveau joueur ce weekend, comment se passe son intégration ?

Sheck Wes est arrivé samedi. Aujourd’hui, je peux te dire que le mec est d’un respect, d’une humilité et d’un focus sur le travail… Chapeau bas. Notre préparateur physique était aussi étonné. Il aime le basket. On l’a vu en individuel deux fois, c’est un basketteur. Je ne peux pas encore dire quel niveau il a tant que je l’ai pas vu en opposition avec l’équipe. Il doit respecter une période de septaine, pour l’instant il ne fait que de l’individuel. Jeudi, il devrait faire son premier entrainement collectif. Il s’est bien intégré au groupe. Les gars sont contents de l’avoir, c’est une belle expérience. S’il y avait une année pour le faire, c’est bien cette année. Franchement, c’est un peu de fun dans tout ce bazar, c’est que du kiff. Et en plus je peux dire que dans mon téléphone, j’ai le numéro d’un mec avec 1 million de followers (rires) !

Dustin Sleva

Très grosse première mi-temps de votre part, on vous a senti en maitrise aujourd’hui…

Depuis le dernier match, notre équipe est plus dans son identité. On joue plus physique et on se sent bien. Faut espérer qu’on ait pas de cas de Covid-19… On a beaucoup de joueurs dans l’équipe qui peuvent jouer, et on peut mieux gérer. Evans Ganapamo au dernier match, il a remplacé Gauthier Denis et il a mis ses points. Aujourd’hui, l’équipe a joue physique, même si on est parfois hésitant face aux équipes diminuées. Ils ont joué à 7, c’est compliqué, mais c’est bon pour nous de jouer notre match et non le leur.

C’était important après Blois de répondre de cette façon-là ?

Blois est vraiment une belle équipe. Ils seront dans les deux premiers à la fin de l’année s’ils ont la santé. On a fait un gros match vendredi contre une bonne équipe, mais on doit surtout ne plus perdre.

Personnellement on te retrouve meilleur sur le terrain, comment tu te sens ?

On a beaucoup de joueurs capables de scorer dans l’équipe. On a eu des blessés, des cas de Covid. Ma place dans cette équipe était plus grande en début de saison avec les absences. Aujourd’hui, j’ai juste joué et shooté avec confiance.

Rédacteur en chef de Paris Basketball On Air

Clique ici pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Twitter

Instagram

ÉCOUTEZ NOUS EN PODCAST

Classement Pro B

Pos.Bilan
01 Fos23V - 11D
02 Paris23V - 11D
03 Saint-Quentin22V - 12D
04 Blois19V - 11D
05 Quimper21V - 13D
06 Denain20V - 13D
07 Nancy20V - 13D
08 Gries18V - 15D
09 Lille17V - 16D
10 Nantes17V - 17D
11 Vichy16V - 18D
12 Évreux16V - 18D
13 Souffel15V - 19D
14 Rouen12V - 18D
15 Aix-Maurienne11V - 22D
16 Saint-Chamond10V - 22D
17 Antibes10V - 23D
18 Poitiers8V - 26D