Suivez-nous sur

Conférence de presse

Jean-Christophe Prat : « On n’a pas gagné la guerre mais qu’une seule bataille »

La qualification en demi-finale de Leaders Cup dans la poche, retrouvez les réactions d’après-match en conférence de presse.

L’entraineur parisien en conférence de presse, heureux de la qualification en demi-finale. / © Antoine Delplanque

Direction les demi-finales pour Paris. Les hommes de Jean-Christophe Prat ont maitrisé leur quart de finale de Leaders Cup, venant à bout de Denain 89-80, dans une Halle Carpentier à huis clos. Retour sur les réactions d’après match en conférence de presse d’Anthony Racine (Denain), Rémy Valin (entraineur Denain), de Gauthier Denis et Jean-Christophe Prat.

Gauthier Denis

On vous a senti à la peine physiquement en début de match, qu’est-ce qui a fait que vous avez pu l’emporter aujourd’hui ?

« On s’est mis à respecter le plan de jeu. Je pense qu’on a mal démarré et qu’on a réussi à rentrer dans le match défensivement. C’est ce qui nous a permis de nous mettre en route. On ne défendait pas, nos attaques étaient mauvaises ensuite, c’est souvent lié. »

Comment se passe la vie du groupe ? On imagine qu’avec les arrivants, les blessures et les conditions actuelles, c’est compliqué.

« C’est compliqué pour tout le monde, on n’a pas d’excuses, surtout si on veut être performant. Aujourd’hui, on a la chance de venir à l’entrainement avec un objectif, de jouer des matchs qui comptent. »

Qu’est-ce que ça fait de jouer sans supporters, surtout à la maison comme aujourd’hui ?

« C’est triste et il faut mettre d’autant plus de préparation mentale. De toute manière on n’a pas le choix. C’est pareil pour tout le monde, il faut s’adapter. »

Jean-Christophe Prat

Qu’est-ce que vous retenez de votre quart de finale au contexte particulier ?

« C’est marrant, lorsqu’on prépare les briefings, on reprend parfois les expressions des joueurs. Et mercredi, quand on a commencé la préparation du match d’aujourd’hui, je leur dis « C’est sympa on va jouer des matchs de Playoffs en novembre », et Dustin (Sleva) répond que c’est « Christmas in July ». J’ai dit à mes joueurs de prendre du plaisir, car c’est très vrai. J’aime voir les jeunes joueurs dans cette configuration. J’ai trouvé que le groupe avait été plutôt stable même avec un départ chaotique, car on n’avait pas les bonnes attitudes défensives. Je vais tirer mon coup de chapeau à Nobel (Boungou Colo) pour sa performance en défense… Pour les jeunes, cette Leaders Cup représente énormément d’expérience, ce sont des accélérateurs de carrière, et Amara ou Nobel, qui ont gagné des titres, ont déjà cette expérience et aide bien l’équipe. »

Qu’est-ce que vous aviez ciblé chez Denain dans votre préparation de match ?

« Denain est une équipe qui donne beaucoup de ballons à ses intérieurs en haut avec des extérieurs qui tournent autour. Et on s’est rendu compte que leurs intérieurs sont de mauvais passeurs (3 passes décisives)… On les a bien embêtés sur ce secteur, et eux nous ont impacté sur le poste bas mais ce n’est pas une surprise. Sans Amara Sy et Valentin Chery, c’est le jeu ! Mais bon, on n’a pas gagné la guerre, on n’a gagné qu’une seule bataille. »

La Leaders Cup est-elle devenue un objectif pour l’équipe ?

« Je n’en avais rien à faire de cette compétition… Dans toute l’histoire de la Leaders Cup, il y a un seul coach qui a toujours qualifié ses équipes en Playoffs, c’est moi. Et je n’ai jamais vu Mickey. Et cette année je pense qu’on va y aller, même si je ne le verrai quand même pas (rires). Je n’avais pas pris cette compétition comme un objectif, les joueurs voulaient quant à eux la jouer dès le début. Et quand j’ai fait mon briefing avant Évreux sur la compétition, je leur ai expliqué que c’est une période où il faut être très flexible. Du jour au lendemain, les plans de jeu peuvent être modifiés avec le Covid-19. Mais surtout, si on doit être flexible, je dois l’être aussi : la Leaders Cup est donc devenu un objectif. On avait quatre matchs pour aller chercher un titre, maintenant deux.

Anthony Racine

Vous avez compté jusqu’à 12 points d’avance aujourd’hui, qu’est-ce qui s’est passé ?

« La pression défensive de Paris nous a fait mal. Il nous manquait 3 joueurs dont 2 meneurs, on a fait ce qu’on a pu. On a tout donné dès le début et on s’est bien battu. Alors c’est un peu normal que l’on flanche, même si ce n’est pas une excuse, on voulait faire une performance aujourd’hui. On n’a rien à regretter, Paris a fait son match, ils ont été intelligents. Mais on ne prend que 9 points d’écart, on n’a pas à rougir. »

Rémy Valin

Qu’est-ce qui a permis à Paris de vous renverser cet après-midi ?

« On n’a qu’un seul meneur, ça a donné beaucoup de responsabilités à Armand Mensah. On s’attendait à cette zone pression toute la rencontre, c’est ce qu’il fallait faire contre nous. Il faut savoir que comme d’autres équipes, ça fait 3 semaines que je n’ai pas entrainé mon équipe. Je suis resté à la maison en attendant un test négatif au Covid-19, et je ne suis revenu que pour le match. C’est ubuesque, nos joueurs se sont presque entrainés tout seul. Vu les conditions, il n’y a quasiment que des compliments à faire à mon équipe ce soir, on a bataillé jusqu’au bout. »

Est-ce qu’il y a des choses de ce match que vous pourrez exploiter pour plus tard ?

« Pour tout le monde ce sera une saison très longue. Mais une chose fera la différence, c’est l’état d’esprit, encore plus que sur d’autres saisons. Le fait qu’un groupe vit bien et soit composé de bonnes personnes au-delà du sport, ça sera très important. Et je l’ai vu sur ce match-là, c’est ça que je retiens. La donnée psychologique sera importante, tout le monde est impacté. Si on arrive à avoir cette cohésion-là, c’est un énorme point. Nos joueurs ont de la qualité, il faut juste qu’on puisse déjà refaire des entrainements… Je pensais même que le match serait annulé, vu qu’on a 4 cas. On a pris le bus ce matin avec des sandwichs… On voulait être fier de nous ce soir et c’est le cas. »

Rédacteur en chef de Paris Basketball On Air

Clique ici pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Twitter

Instagram

ÉCOUTEZ NOUS EN PODCAST

Classement Betclic ELITE

Pos.Bilan
01 Metropolitans4V - 1D
02 ASVEL4V - 1D
03 Monaco4V - 1D
04 JL Bourg3V - 2D
05 Le Mans3V - 2D
06 Élan Béarnais3V - 2D
07 CCRB3V - 2D
08 Strasbourg2V - 2D
09 Fos/mer2V - 2D
10 Dijon2V - 2D
11 Cholet2V - 3D
12 Nanterre2V - 3D
13 BCM2V - 3D
14 Limoges2V - 3D
15 Le Portel2V - 3D
16 Orléans1V - 3D
17 Roanne1V - 4D
18 PARIS1V - 4D