Suivez-nous sur

Conférence de presse

Nobel Boungou Colo : « Ça nous tenait à coeur de bien débuter à la maison »

À la suite d’une convaincante victoire parisienne pour leur première à domicile, retrouvez les réactions des joueurs et entraîneurs en conférence de presse.

Nobel Boungou Colo tout sourire avant de filer au dunk face à Lille. / © Lilian Bordron

Avec sa victoire très convaincante face à Lille (80-57), Paris débute parfaitement son championnat de Pro B. Les Parisiens, qui n’avaient jamais gagné leur premier match de la saison à domicile, ont enfin réussi à la Halle Georges Carpentier. Retour sur les réactions d’après match en conférence de presse du joueur lillois Nicolas Taccoen, de l’entraîneur lillois Jean-Marc Dupraz, de Nobel Boungou Colo et Jean-Christophe Prat.

Nobel Boungou Colo

Sur un plan individuel et collectif c’était important de bien débuter aujourd’hui ?

« On a eu plusieurs semaines sans match, donc on avait envie de jouer, de tout donner et ça nous tenait à coeur de bien débuter à la maison. Le résultat est là, mais malheureusement on perd Amara Sy très tôt dans le match. »

Auteur d’une grosse prestation ce soir, comment t’es tu senti pour ton retour après plusieurs semaines d’absence ?

« C’était un peu compliqué, il faut que je retrouve des sensations. Vous savez, l’entraînement et le match c’est assez différent. J’ai essayé d’aider un peu partout dans plusieurs aspects du jeu. »

Jean-Christophe Prat

Pour commencer, comment se porte Amara Sy, sorti très vite pour une blessure à l’épaule ?

« On touche du bois, de la peau de singe… La blessure d’Amara est la même blessure que Valentin Chery (ndlr : une luxation de l’épaule). Je vais vous donner la même réponse que pour Valentin, c’est-à-dire qu’il passera un IRM lundi. Ça semble être moins grave, l’épaule s’est remise tout de suite. Amara a déjà connu des blessures sur cette épaule il y a plus de 10 ans, et il n’avait pas été opéré à l’époque. Mais il en aura forcément pour un petit peu de temps. »

Une bonne victoire ce soir, était-ce le match parfait pour débuter la saison ?

« C’est la première fois depuis la création du club que l’on gagne le premier match à domicile. C’est un jour historique pour le Paris Basketball (rires). C’est une belle victoire, c’est jamais simple de gagner quand on a plusieurs absents (Kevin Franceschi, Valentin Chery et Loïs Gendrey, en plus de la blessure d’Amara Sy dès la 3e minute). On a dû composer avec 7 joueurs. Dans la globalité du match, on a été plutôt cohérent et j’ai bien aimé notre deuxième mi-temps avec une défense solide malgré une petite baisse d’efficacité en attaque. »

Jean-Christophe Prat, satisfait d’avoir enfin pu décrocher une victoire dès le premier match à domicile. / © Lilian Bordron

Justement vous avez joué à 7 joueurs, en laissant Evans Ganapamo sur le banc. Était-ce un choix tactique ?

« Evans ne mérite pas de jouer, tant qu’il n’aura pas la bonne habitude à l’entrainement. Depuis le match contre Rouen, je ne suis pas satisfait de son attitude. Il y a des bases sur lesquelles il ne faut pas déroger, et tant qu’il ne comprendra pas que le basket est un sport collectif, il ne jouera pas. Je préfère jouer à 7 car d’autres joueurs méritent plus de jouer. »

Comment avez-vous trouvé Karim Ezzeddine pour sa première avec le Paris Basketball ? Qu’est ce qu’il va apporter au groupe ?

« C’est une bonne première. Il s’est mis au service du collectif, il a fait son job et il se bat. Il a mis de l’intensité. Le risque d’un premier match à domicile, c’est qu’on veut absolument plaire, et lui a fait ce qu’il sait faire. C’était pas simple, il s’entraîne avec nous depuis seulement 3 semaines. Je pense qu’il va monter crescendo, il n’avait pas joué depuis quasiment 8 mois. Il va nous apporter son côté athlétique, il va pouvoir scorer, il peut jouer au poste 3 et 4. »

Que pensez-vous de l’évolution de Milan Barbitch ? Comment évaluez-vous sa rencontre ?

« Milan passe un cap physiquement, il y a eu un gros travail depuis un an. Il faut qu’il trouve un équilibre entre son rôle de meneur de jeu et ce qu’il doit faire pour lui, au niveau du scoring. Il a fait une très bonne entame même si pendant quelques moments c’était moins bien, mais il est très jeune et continue de progresser comme les deux autres jeunes. Je n’ai aucun souci à titulariser Milan je sais qu’il est prêt. »

On a aperçu à l’entrainement la présence de Jérémy Nzeulie cette semaine…

« Il y a 15 jours, Jérémy nous a demandé de s’entrainer avec nous, et j’ai dit oui. C’est un joueur parisien déjà, avec une saison très compliquée l’année dernière. Il vient nous aider à l’entrainement, et à force de perdre des joueurs sa présence nous fait du bien. Il donne beaucoup de conseils aux jeunes de l’équipe, c’est un relai super intéressant pour le discours des coachs. »

Nicolas Taccoen (joueur Lille)

Comment avez-vous perçu cette équipe de Paris ?

« Paris avait clairement les crocs, c’est une équipe pleine de talent. Ils étaient en confiance tout le long du match. Ce fut assez compliqué pour nous de revenir. »

Jean-Marc Dupraz (entraîneur Lille)

Qu’est-ce qui vous a manqué face à Paris aujourd’hui ?

« On a pas eu d’âme, on n’a pas mis de cœur, c’est ce qui me dérange. En face c’est plus talentueux, athlétique, grand et adroit. On a beaucoup trop subi dans ce match. Paris a les armes pour jouer les premiers rôles cette saison, il y a beaucoup de talent. »

Clique ici pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Facebook

Twitter

Instagram

ÉCOUTEZ NOUS EN PODCAST

INTERVIEW : GAUTHIER DENIS