Suivez-nous sur

Match

Paris et Begarin assurent le spectacle face à Rouen

Paris a assuré face à Rouen, pensionnaire de Pro B, en 32e de finale de Coupe de France et passe au tour suivant pour la première fois de son histoire.

© Lilian Bordron

Coupe de France – 32e de finale

Paris 107 – 81 Rouen

ÉquipesQ1Q2Q3Q4
Paris24292133
Rouen18162225

LES STATISTIQUES DE LA RENCONTRE

Le film du match

Paris a peiné dans sa défense dès l’entame de la rencontre, encaissant 8 unités rapidement. C’est par le collectif que les locaux vont se dépasser offensivement, avec quatre joueurs à au moins 5 unités : Allman, Denis, Barbitch et Begarin. En face, le jeune espoir Mathéo Cauwet a permis à son équipe d’étirer la défense parisienne grâce à ses 9 points et son 3/4 à 3 points. A l’issue du premier quart-temps, Paris mène (24-18).

Juhann Begarin monte en puissance dans le second quart-temps par son jeu en transition, écrasant même l’arceau rouennais d’un dunk main droite impressionnant. L’attaque parisienne se déchaîne, alternant les tirs de loin et les pénétrations. Le tout, orchestré par Ryan Boatright. Une période parfaitement maîtrisée, notamment au rebond (22-8) à la mi-temps avec une large avance (53-34).

L’efficacité offensive parisienne continue, Milan Barbitch parvenant à se frayer, à plusieurs reprises, un chemin à l’intérieur. Le numéro 10 du Paris Basketball pèse également au rebond (7 dont 5 offensifs).

Dans le quatrième quart-temps, c’est au tour d’Ismaël Kamagate de s’imposer, d’un double contre sur Earvine Bassoumba. Les Parisiens oppressent les pensionnaires de Pro B et continuent leur jeu en transition, toujours avec Juhann Begarin. Pas inquiété, Jean-Christophe Prat se permet d’offrir du temps de jeu aux jeunes Pacôme Dadiet et Mohamed Diawara. Paris s’impose tranquillement (107-81) et obtient son ticket pour les 16e de finales de Coupe de France pour la première fois de son histoire.

Le Parisien de la rencontre :

Juhann Begarin a dicté le rythme de la rencontre. Imposant dans les duels en pénétration, le numéro 23 a rendu une parfaite offensivement avec 25 points (10-12 au tir, 4-4 aux lancers-francs). Imposant physiquement et très présent en défense, Begarin a su s’imposer au rebond (4 prises), pour lancer ses séquences de transition et enflammer Carpentier par ses dunks à une main.

Rédacteur en chef adjoint de Paris Basketball on Air

Clique ici pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Facebook

Twitter

Instagram

ÉCOUTEZ NOUS EN PODCAST

INTERVIEW : GAUTHIER DENIS