Suivez-nous sur

Match

Surclassé par la lanterne rouge Châlons-Reims, Paris n’assure pas encore son maintien

Paris s’est écroulé contre Champagne Basket, en étant incapable de battre la lanterne rouge de Betclic ELITE pour assurer son maintien.

© Lilian Bordron

Betclic ELITE – 32e journée

Châlons-Reims 109 – 77 Paris

ÉquipesQ1Q2Q3Q4
Châlons-Reims26281331
Paris23191120

LES STATISTIQUES DE LA RENCONTRE

Le film du match

Comme un symbole, Ismaël Kamagate allume la mèche par un jumpshot. Le début de la partie est très rythmé avec des possessions courtes et de la réussite de part et d’autre, Champagne Basket faisant la loi dans la raquette parisienne grâce au départ canon de Neal Sako. Kyle Allman se charge alors de répondre à l’intérieur rémois, mais le rythme élevé semble ne pas convenir aux Parisiens, sûrement fatigués de leur double-prolongation 48 heures plus tôt. Paris plie mais ne rompt pas après dix minutes (26-23).

Si Châlons-Reims a pris les devants, avec Goudou-Sinha et Coleman chirurgicaux en attaque, Kyle Allman a mis l’habit des grands soirs pour compenser de l’autre côté du terrain. Après 13 minutes de jeu, l’arrière compte déjà 13 unités. Un peu esseulé, « KJ » n’arrive cependant pas à trouver ses coéquipiers dans les bonnes conditions. Les tirs ratés et les ballons perdus offrent beaucoup de paniers en transition aux Champenois qui se ne se font pas prier pour inscrire des paniers. Une prestation des plus indigestes après les deux premiers quart-temps.

Dès le retour des vestiaires, Paris ne change guère de mentalité : une attaque en immense difficulté, une défense guère plus inspirée. Le bon passage de Kyle Allman en première mi-temps semble déjà loin lorsque le CCRB prend 20 points d’avance après quatre minutes dans le troisième quart-temps. Les têtes baissés, Paris semble déjà avoir abandonné et accepté son sort, et lâche encore du leste après un horrible troisième quart-temps.

Les échanges de tirs à 3PTS dans la dernière période conviennent bien mieux à Châlons-Reims qui déroule sans trembler. Le Paris Basketball, abattu, repart de la Champagne-Ardenne avec une valise contre la lanterne rouge, déjà condamnée à la descente. L’un des pires matchs de la saison pour les hommes de Jean-Christophe Prat.

Le Parisien de la rencontre : Milan Barbitch

Il fallait en choisir un. Milan Barbitch est probablement le seul joueur à avoir presque tenu son rang. Le jeune meneur parisien a montré un peu d’agressivité, mais à ce niveau de performance, il a rayonné parmi ses coéquipiers. Il compile 11 points, 3 rebonds, 2 passes et une interceptions pour 14 d’évaluation.

Rédacteur en chef de Paris Basketball On Air

Clique ici pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Facebook

Twitter

Instagram

ÉCOUTEZ NOUS EN PODCAST

INTERVIEW : GAUTHIER DENIS